06 08 26 67 45 contact@acupuncture-reims.fr Le blog

La diététique chinoise

En Chine, l’alimentation s’est spécialisée sur plusieurs milliers d’années à entretenir et soutenir la vitalité afin de maintenir une santé optimale.

La diététique occidentale décrit les aliments selon une approche quantitative ou analytique : calories, protides, lipides, vitamines, minéraux, …

La diététique chinoise utilise d’autres critères et s’intéresse à l’effet de l’aliment sur l’organisme. On distingue la nature, la saveur, le tropisme d’un aliment…

Une mauvaise alimentation induit ainsi une énergie de basse qualité, néfaste pour la santé et la vitalité.

L’alimentation est la base d’une bonne santé : entretenir et soutenir la vitalité afin de maintenir une santé optimale.

« Que ton aliment soit ton premier médicament » disait Hippocrate.

Loin d’être « figée », la diététique chinoise s’adapte en fait à chacun d’entre nous en tenant compte de notre constitution, notre âge, nos éventuelles pathologies, nos conditions de vie, etc.

Source de la proportion des aliments : institut wanxiang.org

L’alimentation est considérée comme le premier des remèdes. Elle est en même temps, avec la respiration, la source principale de production d’énergie.

Une mauvaise alimentation induit ainsi une énergie de basse qualité, néfaste pour la santé et la vitalité.

 

Pour les Chinois, s’alimenter, c’est se soigner.

Du fait que les malades décident de manger, ou bien ce qui aide ou bien ce qui entrave le traitement de la maladie, la Médecine Traditionnelle Chinoise accorde une grande importance à intégrer une alimentation appropriée selon les principes de traitement de la maladie.

Ceci permet au traitement d’être aidé par un régime alimentaire destinée à renforcer la constitution du malade et à éliminer la maladie actuelle.

Par exemple :

  • Un malade qui prend des plantes pour éliminer la Chaleur peut augmenter l’effet en consommant des melons ou des pastèques ou contrecarrer les effets de ces plantes en consommant en excès de l’agneau, de l’alcool ou des fritures.
  • Un malade avec du Froid interne et une digestion faible peut exacerber le problème en mangeant des nourritures crues et en buvant des boissons glacées.

La théorie principale de la diététique est qu’après les traitements mis en place pour éliminer la plupart des facteurs pathogènes de l’organisme (comme la Chaleur, le Froid, l’Humidité, etc.), on doit utiliser des fruits, des légumes, des graines et des viandes pour nourrir et réguler l’énergie de façon à compléter et à soutenir la guérison.

On retrouve cette idée chez Hippocrate : « Chaque menu est une ordonnance »

 

 

La diététique chinoise ne se résume pas en ces 5 principes, mais c’est un début…

  1. Le respect de la saison : consommer des produits de saison.
  2. Le respect de l’ordre établi par la nature : consommer des produits de terroir.
  3. Le respect de la qualité des produits : cuisiner des produits sains, naturels et vivants.
  4. Le respect des circonstances et des conditions : utiliser des produits adaptés à chacun.
  5. Le respect de la proportion : ni trop, ni trop peu.

Ces 5 principes universels permettent de se donner un moyen supplémentaire, simple et naturel, dans la recherche d’une amélioration de sa santé.


L’AUTOMNE du 7 août au 20 octobre 2019 : la saison de la transition

 

Il conviendra de  réduire les fruits et légumes crus, les boissons fraîches et les aliments de nature froide.

Aliments à privilégier :

Légumineuses : pois chiche, lentilles, haricots blancs, fèves

Céréales : riz, orge, blé

Légumes : aubergine, betterave, courge, navet ( un adage chinois parle du navet en ces termes : le navet d’octobre équivaux à un petit ginseng), potiron, chou-fleur, champignons, châtaigne, pomme de terre,…

Fruits : raisin, figue, noix, coings, prune, pomme, poire, mûre, amandes,…

Poissons des mers froides : cabillaud, esturgeon, hareng

Viande : pigeon

 

Boisson à privilégier :

Thé blanc ou thé wu long ( thé semi fermenté), ce thé n’est ni froid, ni chaud.

 

Conseils pratiques pour stimuler le Poumon à l’automne :

  • Accordez-vous des moments en lien avec la nature : jardinage, balade en forêt
  • Respirez soufflez : S’oxygéner est essentiel pour votre esprit et pour votre Poumon : Marchez !!
  • Arrêtez de fumer
  • Dormir un peu plus : restez à l’écoute de votre corps, il vous orientera naturellement vers plus de récupération et de repos.

 

L’automne est la saison des bilans : On a tendance à vouloir repartir du bon pied, ranger, organiser son intérieur, sa vie.

Il en résulte une intériorisation – Attention – Il est important de lâcher prise en sortant dans la nature, en s’oxygénant.

L’automne est propice à l’introspection mais il ne faut pas trop « Mentaliser ».

 

Pour conclure –  Proverbe de la saison

« L’homme ne vit qu’une vie, la sauterelle qu’un automne »

 

 

 

 


 

L’HIVER du 8 novembre au 18 janvier 2019 : la saison de l’introspection

 

En hiver, on privilégie les cuissons plus longues : la cuisson à l’étouffée, à la vapeur, les plats en potée, les potages aux légumes aux céréales et légumineuses.

Aliments à privilégier :

Légumineuses : riz, lentilles, haricots secs (noir de préférence), fèves, pois secs, pois chiches, soja

Céréales : Le sarrasin, le sésame, le seigle et l’avoine

Légumes : bouillon de légumes, soupe, tous les légumes racines : carottes, navets, céleri, topinambours, panais, pommes de terre, rutabagas, choux raves, betteraves rouges mais aussi poireaux, fenouil

Fruits : la châtaigne, les pignons de pin, la noix

Condiments / Épices : olives noires, ciboulette, câpre, la cannelle, la cardamome, le curry, le paprika, le poivre, le gingembre, le piment, la sauce soja.

Poissons d’eaux salées : poisson, les crustacés notamment le crabe, les crevettes, les coques, les huîtres les moules, langoustine, palourde, mais aussi les algues

Viande : le canard, le porc, le sanglier, bœuf, mouton, chèvre, viande séchée ou fumée, œuf de caille

 

Boissons à privilégier :

thé noir, thé de Noël aux épices, thé à la cannelle.

 

Conseils pratiques pour stimuler le Rein en hiver :

  • Alimentation propice
  • Savoir prendre le temps, se reposer
  • Rééquilibrage énergétique
  • Étirement quotidien des méridiens Reins, Vessie pour renforcer votre énergie :

                             Position : Assis au sol, les jambes tendues et les pieds joints, placer les mains près des fesses et se soulever, bras tendus, redescendre en se                                                             plaçant bien en appui sur les ischions (os des fesses).

                           Mouvement : Étirer les bras vers le bas, puis pencher le buste sur l’avant avec l’idée de poser la poitrine sur les cuisses.
                           Suivez le principe d’étirement du souffle à l’expiration pour amener progressivement le ventre vers l’avant des cuisses.
                          Tenez la position à l’inspire pour progresser lors de l’expire. Recommencez ainsi 5 ou 6 respirations.

 

 

C’est le moment où l’énergie Yin devient dominante, et atteindra son maximum au solstice d’hiver.

Au moment de l’hiver, il est capital de recharger nos batteries.

Pour cela il faut absolument RALENTIR !

Observez la nature….

Suivre l’empreinte de la nature, c’est déjà un pas vers la sagesse…

Sachez ralentir vos activités et votre vie sociale pour rester chez vous, être avec vos proches, prendre du temps pour ne rien faire. Soyez casanier, et profitez de ce temps pour lire, pour méditer, etc.

En hiver, la règle d’or est : on se couche tôt et on se lève tard !

 

Pour conclure –  Proverbe Chinois

我们将等待冬季…

« Une parole venue du cœur tient chaud pendant trois hivers. »

 

 

 

 


LE PRINTEMPS du 4 février au 18 avril 2019 : la saison de l’expansion

Le mode de cuisson apporte à la nourriture des qualités énergétiques importantes pour notre santé. La vapeur, qui s’élève, coïncide avec l’énergie du printemps. Cela donne saveur et légèreté à vos plats tout en conservant leurs vitalités (si on leur laisse un peu de croquant) …

 

Aliments à privilégier :

Céréales/légumineuses : Toutes les petites pousses et germinations y compris les grains germés,le riz, le blé, les petits pois

Légumes : le pissenlit, le radis noir, l’artichaut, le persil, la mâche, le potiron, les endives, le cresson, le fenouil, le poireau, les carottes, le céleri, les épinards, le pourpier, l’ail, les oignons, la menthe, les algues,

Fruits : le citron, la rhubarbe

Poissons : L’anguille, les moules, le crabe, le foie de morue, les crevettes

Viande : la caille, le foie de porc et de poulet, l’agneau, le jambon, le poulet, le mouton, l’escargot

 

Boissons à privilégier :

Thé vert, chrysanthème blanche, marjolaine, mélisse

 

Conseils pratiques pour stimuler le foie et prendre soin de votre vésicule biliaire au printemps :

  • Buvez un demi citron pressé le matin dans un demi-verre d’eau.
  • Une cure de sève de bouleau

 

 

Pour conclure –  Proverbe de la saison

« Le bonheur est un rayon de soleil que la moindre ombre vient intercepter, l’adversité est quelquefois la pluie du printemps. »

 

 

 

 

 


 

L’INTERSAISON –  la saison de la transformation

 

L’intersaison, l’élément Terre domine

  • Intersaison du Printemps : du 18 janvier au 3 février.
  • Intersaison de l’Été : du 18 avril au 5 mai.
  • Intersaison de l’Automne : du 21 juillet au 7 août.
  • Intersaison de l’Hiver : du 21 octobre au 7 novembre.

 

Privilégier les aliments de saison!

 

Les aliments qui tonifient la rate

Dattes, raisin, poire, pomme de terre, concombre, carotte, melon, céréales, carpe, anguille, réglisse, anis, miel, cannelle…

En cas de manque de sang : fruits rouges, persil à larges feuilles

 

 

 

Quelques aliments de saveur douce :

Le riz, le maïs, le blé, le sarrasin, les flocons d’avoine

Les viandes : bœuf, poulet, porc, oie,

Les poissons : carpe,

Légumes et légumineuses : petits pois, choux, pommes de terre, haricots.

Ce qui fatigue principalement la rate

  • De manger trop d’aliments amenant beaucoup d’humidité comme les plats industriels, la charcuterie, les produits laitiers, tout ce qui est cuit dans le gras, les fritures…
  • De manger ou boire froid
  • De boire trop d’alcool
  • De manger cru (crudités, salades…) au lieu de cuit
  • De manger ou boire des aliments sucrés trop fréquemment
  • De boire une très grande quantité de liquide alors que le corps n’en a pas besoin
  • De manger peu ou pas du tout au petit déjeuner
  • De ne pas prendre de petit déjeuner
  • De prendre ses repas tard le soir et à des heures irrégulières
  • De manger beaucoup lors du dîner

 

Boissons à privilégier :

Thé jaune

 

 

Pour conclure –  Proverbe de la saison

« Vivre c’est changer – voilà la leçon que les saisons nous enseignent»

Paulo Coelho

 

 


L’ÉTÉ du 6 mai au 20 juillet 2019 : la saison de l’extériorisation

Le mode de cuisson : al dente, à la vapeur douce, émincés finement, saisis rapidement avec un peu d’huile d’olive dans un wok.

Aliments à privilégier :

Céréales/légumineuses : maïs, blé, riz, fèves

Légumes : aqueux à croissance rapide apportant de l’eau à notre organisme afin de compenser l’eau perdue dans la transpiration : tomates, courgettes, épinards, laitues, haricots verts, poivrons, aubergines, radis, asperge, concombre, céleri, artichauts

Fruits de saison : framboises, fraises, cerises, abricots, melon, pêches, pastèque, groseille, cassis, rhubarbe

Poissons : maigre, fruits de mer comme le crabe de nature froide

Viande : foie de lapin, foie de porc, foie de mouton

Aromates / épices : thym, sauge, basilic,curcuma

 

Boissons à privilégier :

Thé et particulièrement le thé rouge, la gentiane (à consommer avec grande modération…), café, fleur d’oranger, cacao

Conseils pratiques  :

  • Diminuer les aliments piquants et secs,
  • Manger léger,
  • Éviter le gras et les aliments trop riches,
  • Consommer davantage de fruits et de végétaux pour compenser les pertes de liquides dues à la chaleur.

 

Pour conclure –  Proverbe de la saison

« Où que vous alliez, quelle que soit la température, apportez toujours votre propre soleil. Tout est dans l’attitude. »

J.D’Angelo

 


 

La diététique chinoise est d’abord conçue pour entretenir la santé,

ce n’est pas que de la gastronomie.